LES RISQUES FACE AUXQUELS VOUS SEREZ TOUJOURS IMPUISSANTS !

 

TOUT D’ABORD, COMMENÇONS PAR DIRE QUE…

                      Personne n’aimerait avoir un cancer du sein. La simple évocation de cette possibilité suffit à assombrir l’humeur, à nous rendre anxieux. Pourtant en 2020, 2,3 millions de personnes ont été diagnostiquées porteuses d’un cancer du sein. C’est 2,3 millions de personnes qui ne l’avaient pas souhaité ; 2,3 millions de vies désormais gâchées ; 2,3 millions de familles éprouvées. S’il est des risques de cancer du sein que nous pouvons aisément contrôler, il existe cependant d’autres qui ne dépendent pas de nous, qui sont au-dessus de la volonté humaine et du comportement humain, et face auxquels nous ne pouvons rien. Nous abordons ces derniers dans cet article. Bonne lecture !

                  1- Être de sexe féminin

                         Personne ne peut choisir de naître fille ou garçon. En plus des différences flagrantes au niveau de leurs appareils génitaux, la glande mammaire de la femme est nettement plus développée que celle de l’homme. C’est ce qui explique que 99% des cas de cancers du sein sont retrouvés chez les femmes et seulement 1% chez les hommes. Être une femme procure donc un risque supplémentaire contre lequel nul ne peut prétendre lutter.

               2- Prendre de l’âge

                           Plus vous grandissez, plus votre risque d’avoir un cancer du sein grandit. Mais peut-on volontairement décider de ne plus grandir, de ne pas prendre de l’âge ? Le cancer du sein atteint les femmes à des âges différents. Ainsi, sur 10 femmes qui auront un cancer du sein, une l’aura avant l’âge de 35 ans, deux entre 35 et 50 ans, et les sept autres après 50 ans. Cependant, personne ne peut a priori savoir si elle fera partir des 10 femmes et le cas échéant, dans quelle tranche elle se retrouvera.

               3- Connaître une ménopause tardive

                          Si on vous demande : A quel âge serez-vous ménopausée ? Vous serez tentée de trouver la question idiote, et avec raison, dans la mesure où il n’est pas possible de prédire avec certitude le futur. Néanmoins, tout le monde sait que la ménopause survient généralement aux alentours de 45 ans. Cependant, ce que beaucoup de personnes ignorent c’est que le risque de développer un cancer du sein augmente de 3 à 5% chaque année supplémentaire que la femme voit ses menstrues après 45 ans. Ainsi, les femmes qui ont leur ménopause après 50 ans présentent donc un risque accru de développer un cancer du sein, mais face à cela, que peuvent-elles faire ? La ménopause ne s’obtient pas sur commande !

                4- Hériter de ses parents d’un gène BRCA muté

                             Il est des hérédités dont on aurait bien aimé se passer, mais tel n’est pas toujours possible. C’est le cas des gènes 1 et 2 du cancer du sein (BRCA 1 et BRCA 2) qui à l’origine, normalement présents dans le corps de tout le monde, peuvent subir des mutations désastreuses. Lesquelles mutations sont transmises des parents aux enfants sans exception. Cependant, le problème avec cette mutation est que les femmes porteuses d’un gène BRCA muté ont jusqu’à 85% de risque d’être un jour atteintes d’un cancer du sein et qui plus est, à un âge bien plus jeune. En outre, chez ces femmes porteuses d’un gène BRCA muté, si le cancer apparaît sur un sein, il risque fort d’apparaître aussi sur l’autre sein. Si seulement on pouvait choisir ses gènes…

                5- Avoir des seins denses

                          Les seins denses n’attirent pas que les hommes, mais aussi les cancers du sein. Or, la densité des seins est un caractère héréditaire ; c’est-à-dire transmis de la mère à la fille. Sauf que les femmes ayant des seins denses ont deux fois plus de risque d’avoir un cancer du sein que celles aux seins peu ou pas du tout denses. Une fois de plus, on ne choisit pas les caractères dont on hérite à la naissance, on apprend juste à vivre avec, et on subit les risques qui vont avec.

                6- Avoir des antécédents familiaux de cancer du sein

                          Si seulement on pouvait choisir sa famille ! C’est une phrase couramment entendue dans notre société. Quand il y’a des antécédents familiaux de cancer du sein, cela signifie qu’une ou plusieurs proches parentes par le sang ont ou ont eu ce type de cancer. Or, la femme dont une parente au premier degré a eu un cancer du sein a deux fois plus de risque de l’avoir à son tour. Plus il y’a de personnes atteintes dans la famille, plus le risque pour les autres est grand. Hélas, les liens du sang ne nous sont pas toujours bienfaisants.

                7- Avoir des anomalies bénignes du sein

                           Ecoulement de lait en dehors de toute grossesse ou allaitement, douleur inexpliquée dans le sein, kyste dans le sein, fibrome dans le sein etc. Ce sont entre autres quelques anomalies plus ou moins fréquentes, non cancéreuses certes, mais qui multiplient par trois le risque de ces femmes d’avoir plus tard un cancer du sein. Vous n’avez pas souhaité ce kyste ou ce fibrome dans votre sein, encore moins commandé la coulée de lait, mais vous savez désormais que vous devez rester vigilante car peut-être demain ce sera le cancer du sein.

 

EN DEFINITIVE, CE QU’IL FAUT RETENIR C’EST QUE…

                            Le cancer du sein est une affection grave. Et même si certains risques échappent complètement à notre contrôle et à notre volonté, nous ne devons pas abandonner pour autant le combat. Le véritable combat qui doit se mener en amont, avant que la maladie ne se déclare. Car le début de la maladie signe de fait l’échec du combat pour la santé. La victoire contre le cancer du sein repose sur des piliers que sont l’information, l’éducation, la communication et le changement de comportement.

 

Ecrit par : Ulrich Igor Mbessoh, MD, MPH

Pour avoir toujours plus d’informations intéressantes sur la santé et les maladies, abonnez-vous à nos plateformes en ligne et suivez-nous régulièrement sur :

7 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *